< Retour au site Ozalys
Le blog d'Isabelle

Innover pour les plus fragiles

Parce que je connais les épreuves que traversent les femmes durant la maladie, je ne cesse de réfléchir à comment leur apporter toujours plus de bien-être et de réconfort pendant et après cette période difficile.

Pour vaincre le cancer, j’ai suivi, comme nombre d’entre vous, un protocole de chimiothérapie et
j’ai dû supporter le lot d’effets secondaires inhérent aux traitements. L’action cytotoxique des médicaments est indispensable pour combattre les cellules cancéreuses, mais elle s’exerce également sur les cellules « saines » de l’organisme et en particulier les cellules épithéliales qui recouvrent les parois de la cavité buccale.

Les lésions de la bouche, telles que les aphtes, gingivites, mucites et la sécheresse ressentie sont
des effets indésirables fréquents de la chimiothérapie, et je n’y ai malheureusement pas échappé.

Comment oublier cette sensation désagréable dans la bouche, de clou rouillé recouvert de terre.

Au-delà d’une altération du goût, j’ai également souffert de mucites importantes, m’empêchant
de parler correctement et m’obligeant à m’alimenter à la paille.

Lorsque j’évoquais mes douleurs, mon oncologue me prescrivait des bains de bouche et prodiguait quelques conseils pour limiter les lésions : une bonne hygiène dentaire, des glaçons à sucer pendant les perfusions de chimiothérapie, éviter les aliments trop chauds, durs ou croquants, acides ou épicés, l’alcool et le tabac, etc.

Ses réponses ont montré une efficacité limitée. Pendant mes soins, je me retrouvais dans une impasse, sans solution fiable pour me soulager durablement.

Malheureusement à ce jour, il n’existe pas de traitement préventif des mucites.

Seules les mucites invalidantes (à partir du stade 2) sont prises en charge au niveau médical.
Selon les centres de soins, différentes solutions peuvent être proposées, notamment sous forme de bains de bouche. En stade 0 et 1, les douleurs sont considérées comme un simple inconfort et le prix à payer en quelque sorte !

Sans réelles armes thérapeutiques, le corps médical est démuni et parle peu de ces lésions de la bouche, fréquentes et extrêmement pénibles et handicapantes. La gêne occasionnée et les douleurs induites ont des conséquences néfastes sur la qualité de vie : alimentation contrainte, perte de poids, , … Parfois, elles entraînent même un impact sur la mise en place du traitement (diminution ou espacement des doses) jusqu’à démoraliser les personnes concernées.

La prise en charge des lésions buccales repose encore essentiellement sur la prévention.
Il était alors pour moi nécessaire d’apporter une réponse innovante pour améliorer la qualité de vie des patient-e-s au quotidien.

Après des années de recherche et une équipe R&D mobilisée, je suis fière de vous annoncer que
le laboratoire Ozalys propose depuis quelques jours le « Soin Confort », un bain de bouche spécialement élaboré pour soulager les personnes en traitement anti-cancéreux ou qui souffrent
de lésions de la bouche.

Son association innovante d’ingrédients sélectionnés, pour leurs propriétés anti-inflammatoires, anti-apoptotiques, apaise, fortifie et rafraîchit.

Présenté en tube pour faciliter l’usage et l’observance, le Soin Confort est une combinaison unique d’actifs de haute qualité et performance. ..

Comme dans le dentifrice, nous avons ajouté de l’extrait de Gingembre pour ses propriétés anti nauséeuses. Son goût frais menthe douce, permettra, je l’espère de réconcilier hygiène bucco-dentaire et bien-être. Car dans cette bataille pour la vie, rien ne vaut un peu de réconfort et de douceur.

isabelle Guyomarch
isabelle Guyomarch
Isabelle Guyomarch est une professionnelle passionnée et aguerrie dans les univers pharmaceutique et de la cosmétique quand elle est touchée par un cancer du sein en 2013. En 2017, elle crée Ozalys, une marque de dermo-cosmétiques créée par des femmes pour les femmes touchées par le cancer.