< Retour au site Ozalys
Le blog d'Isabelle

Se reconstruire après l’épreuve du cancer…

Le cancer est une épreuve pour les patients et leur entourage.

Aujourd’hui, les progrès de la médecine permettent d’espérer une guérison, mais quand le corps et le mental ont été éprouvés, rien n’est moins simple que de se réparer et de reprendre le cours d’une vie, qui ne sera jamais plus la même.

Se reconstruire, se réapproprier son corps, retrouver une place au travail et dans sa famille après ce tsunami physique et psychologique est un long chemin qui requiert patience et soutien et qui est aussi unique que personnel.

Wendy bouchard, europe 1, le tour de la questionIl y a quelques jours, j’ai eu le plaisir de témoigner de ce cheminement sur Europe 1 dans l’émission de Wendy Bouchard « Le tour de la question » avec Docteur Alain Toledano et Eli Bernado (cancer survivor).

Nous avons échangé autour de l’après-cancer et sur la façon de se remettre de cette épreuve, entre culpabilité et soif de vivre.

« La cancérologie moderne est de plus en plus performante, mais nous avons constaté qu’elle laissait souvent l’impression de s’occuper plus de la maladie que du malade. Pourtant, c’est justement à ce moment que le patient a le plus besoin qu’on s’occupe de lui, qu’on l’aide à se reconstruire » (Alain Toledano).

En effet, et aussi incroyable que cela puisse paraître, 60% des personnes touchées par le cancer vivent cette période de l’« après » avec plus de difficultés.

Pendant les traitements, on est pris en charge, épaulé. L’agenda est rempli, pendant plusieurs mois, des rendez-vous médicaux. Quand ils s’arrêtent, d’un coup, c’est le vide : plus de repère, pas de suivi ou très ponctuel. On se sent démuni. On se retrouve seul-e face à nos angoisses, nos questions, et notre nouveau « moi ».  La maladie nous a transformés. Nous devons apprendre à composer avec des séquelles indélébiles.

Alain Toledano et Isabelle Guyomarch à l'institut RafaelPour accompagner les patients dans cette délicate mais cruciale période de reconstruction, le docteur Alain Toledano a présenté l’Institut Rafaël, (inauguré le 8 novembre dernier) dont la mission est d’aider de nombreux patients à relever le défi de l’après cancer. 

Pour favoriser la résilience, l’Institut Rafaël, situé à Levallois-Perret, en région parisienne, prévoit de prendre en charge les patient-e-s dans leur globalité et de personnaliser chaque parcours pour répondre au mieux au projet de vie de chacun-e.

À son rythme, par la parole, par le sport, l’art, la cuisine, chacun-e a le droit de se reconstruire et ce pour soi mais aussi au profit de son entourage et donc de la société. Cette reconstruction ne se fait pas sans doute, crainte mais aussi joie. Elle a besoin d’être encouragée et accompagnée pour que chaque personne touchée dans sa chair et son cœur par la maladie puisse trouver la détermination et la force nécessaires pour avancer.

institut RafaelParce que réconcilier l’âme et le corps est important après un tel traumatisme, Ozalys s’associe avec joie à ce lieu unique, innovant et exigeant en proposant dans ses murs, le premier salon onco-esthétique. Avec des produits spécifiquement étudiés pour et des mains expertes, Ozalys offre des soins pour réapprendre à se regarder, réapprendre à se toucher, réapprendre à être touché, réapprendre à s’aimer.

Cet engagement auprès de l’Institut Rafaël s’inscrit naturellement dans la dimension sociétale d’Ozalys, et me permet une nouvelle fois de donner un sens à l’épreuve de la maladie.

Régulièrement, je reçois des témoignages de femmes en difficulté, je réponds à leurs questions, partage mon expérience de cette épreuve et même les coache. J’espère, par mes mots, mes conseils et mes actions, les soulager et leur apporter bien-être et réconfort.

Le cancer ne fait qu’accroître les inégalités. La vocation d’Ozalys est d’aider les plus fragiles à se relever et à leur offrir une bulle de légèreté et de douceur. Mais aussi à lever les tabous sur le cancer dans le monde du travail entre autres, à changer le regard sur les femmes atteintes par cette maladie. Avec Cancer@Work, j’accompagne au sein de l’entreprise, des femmes dans un travail de résilience et de retour à l’emploi.

Parce qu’après le cancer, il ne s’agit pas de « survivre », mais bel et bien de vivre, sans culpabilité mais sans oublier les sœurs qui n’ont pas eu cette chance.

 

 

 

 

isabelle Guyomarch
isabelle Guyomarch
Isabelle Guyomarch est une professionnelle passionnée et aguerrie dans les univers pharmaceutique et de la cosmétique quand elle est touchée par un cancer du sein en 2013. En 2017, elle crée Ozalys, une marque de dermo-cosmétiques créée par des femmes pour les femmes touchées par le cancer.