< Retour au site Ozalys
Le blog d'Isabelle

Un Noël de douceur et de réconfort

Quand le cancer est entré dans notre vie, dans notre corps, plus rien ne sera jamais comme avant.
Et chaque fête est une nouvelle occasion de rappeler notre vulnérabilité et celle de nos proches.
Noël plus qu’une autre, puisqu’elle est synonyme de moments privilégiés en famille, attendus par les grands et les petits. Or, lorsque la maladie s’invite à la table des festivités, tout prend un goût amer et le cœur n’est pas à la fête. Entouré-e des siens, avec cette épée de Damoclès au-dessus de notre tête,
le sentiment de solitude vient tout gâcher et l’angoisse s’immisce dans les moindres gestes de tendresse. Les larmes que l’on a du mal à retenir remplacent les rires que l’on voudrait entendre retentir.

Cette période cristallise la douleur face à une chaise vide ou à la peur de cette issue. Quand nous sommes en traitement, en attente de résultats d’examens ou que nous sommes encore sous le choc
de l’annonce de la maladie, la perspective de cette célébration est difficile à envisager.

Comment profiter de ce moment lorsque que notre vie est en équilibre précaire, qu’on ne peut s’empêcher de penser au Noël suivant, et nous demander si nous serons encore présents.

Cette situation est pour certain-e-s insupportable quand pour d’autres elle est l’occasion de trouver confort et réconfort auprès des siens.

Chacun et chacune négocie à sa façon cette période et ce qu’elle représente.
Le plus important est de se sentir libre d’accepter ou de refuser de « jouer le jeu » et pourquoi pas d’inventer de nouvelles règles à ce jeu, pour ne pas faire semblant, pour aller de l’avant.
Ne culpabilisez pas si vous vous sentez tristes, si vous n’êtes pas en joie ou si au contraire vous voulez vivre le plus beau Noël, quoiqu’il advienne.
Ecoutez-vous, celles et ceux qui vous aiment, vous suivront, comprendront aujourd’hui ou demain. Rien ne doit être imposé en cette période d’amour. Et la générosité dont on parle tant, doit être celle du cœur. Rien d’autre.

En ce mois de décembre, je pense à toutes les personnes et leur famille qui ont plus que jamais besoin de douceur et de réconfort.

Écoutez-vous. Dites ce que vous avez à dire. C’est l’occasion de vous libérer de ce qui pèse trop dans vos vies. C’est l’occasion d’oser sans avoir peur de bousculer. C’est l’occasion de dire « je t’aime » et de se l’entendre dire. C’est l’occasion de surprendre et de se laisser surprendre.

Si Noël ne sera jamais plus comme avant, c’est parce que vous savez à quel point la vie est précieuse. Et vous aussi.

isabelle Guyomarch
isabelle Guyomarch
Isabelle Guyomarch est une professionnelle passionnée et aguerrie dans les univers pharmaceutique et de la cosmétique quand elle est touchée par un cancer du sein en 2013. En 2017, elle crée Ozalys, une marque de dermo-cosmétiques créée par des femmes pour les femmes touchées par le cancer.